Dans la même rubrique
Annonces

Toutes les annonces

Meubles de Demeure Familiale à Vendre

MEUBLES A VENDRE clic sur suite article pour voir photos Coffre (bureau) (...)

Publier une annonce

Accueil du site > La Tribune des Valeurs > Valeurs de la Chanson française

La Tribune des Valeurs

Valeurs de la Chanson française

jeudi 20 août 2015

Qui n’a pas chanté ? "J’ai du bon tabac"

  J’ai du bon tabac
  Dans ma tabatière
  J’ai du bon tabac
  Tu n’en n’auras pas

  J’en ai du fin et du bien râpé
  Qui n’sera pas pour ton fichu nez !

C’est l’œuvre peu catholique de l’Abbé Gabriel Charles de l’Attaignant, né en 1697.

Suivant son humeur, il pouvait "fin saoul" finir sous la table, ou composer un hymne religieux ou un couplet grivois. Il composa donc "j’ai du bon tabac" en un moment de gaieté vineuse !

En prenant de l’âge, il devint ermite et termina sa vie en 1779 chez les Frères de la Doctrine Chrétienne…

Connaissez-vous cette ronde dansée dans les anciennes cours de récréation ?

  Nous n’irons plus au bois
  Les lauriers sont coupés
  La belle que voilà ira les ramasser
  Entrez dans la danse, voyez comme on danse
  Sautez, dansez, embrassez qui vous aimez

Eh bien, la musique de cette ronde provient des premières notes du Kyrie de la Messe De Angelès.

Les paroles seraient de Jeanne-Antoinette, épouse du Fermier général Le Normant d’Etiolles. Elle ne cocufiait pas celui-ci, réservant ses ardeurs pour Louis XV ? pour un septennat de 1745 à 1751.

Pour services rendus, il lui fit cadeau du titre de Marquise de Pompadour !

Ode A suivre


Réagissez à cet article, votre avis nous intéresse :
redaction@valeurs-francaises.fr

Raymond de Cagny

Répondre à cet article

1 Message